Master en Arbitrage
6.000,00 €
Master en Arbitrage
Responsable scientifique
Professeur Abdoulaye Sakho
Responsable pédagogique
Amadou Dieng
Matière
Arbitrage
Formation
Pédagogique
Objectifs
  • Connaître les fondamentaux de l’arbitrage et de la médiation ;
  • Renforcer ses connaissances sur le droit de l’arbitrage en général, et de l’arbitrage Ohada en particulier ;
  • Maîtriser les particularités de l’arbitrage d’investissement ;
  • Connaître les spécificités de l’arbitrage sportif ;
  • Renforcer ses connaissances et ses compétences dans la pratique de toutes les formes de médiations conventionnelles et judiciaires ainsi que sa capacité à gérer les confits à l’amiable.
  • Compétences visées

    La personne qui obtient le Master « Arbitrage et Règlement des litiges »  sera qualifiée pour :

  • Connaître les principes fondamentaux du droit de l’arbitrage ;
  • Maîtriser les différentes phases de la procédure arbitrale ;
  • Appréhender la spécificité de l’arbitrage Ohada ;
  • Connaître les particularités de l’arbitrage d’investissement ;
  • Maîtriser les mécanismes d’arbitrage sportif ;
  • Situer la place et le rôle de la médiation par rapport aux autres modes de règlement de litiges ;
  • S’approprier la conduite du processus de médiation et faire sien les outils de communication du médiateur ;
  • Administrer une médiation judiciaire et une médiation conventionnelle ;
  • Connaître la place du droit, de l’éthique et de l’équité dans la médiation ;
  • Développer la médiation dans son environnement personnel et professionnel.
  • Cibles

    Le Master « Arbitrage et Règlement des litiges » s’adresse aux :

  • Dirigeants et cadres des entreprises du secteur industriel, commercial et financier ;
  • Experts et conseillers d’entreprises ;
  • Professions libérales : avocats, huissiers de justice, notaires, experts comptables, experts fiscaux, ingénieurs, chefs d’entreprises, etc. ;
  • Ingénieurs, Architectes, etc.. ;
  • Magistrats, Dirigeants de structures de régulation ;
  • Fonctionnaires et cadres du secteur public.